raphael-fevre

Raphaël Fèvre

Maître de Conférences

GREDEG, CNRS, Université Côte d’Azur

raphael.fevre@univ-cotedazur.fr

Économie et politique Philosophie économique Histoire de la pensée économique européenne Ordolibéralisme

Walter Eucken Wilhelm Röpke John Maynard Keynes François Perroux Georges Bataille

À propos

Mes recherchent portent sur la pensée économique du XXe siècle. Je m’intéresse en particulier à la façon dont la tendance de fascination vs. répulsion face à la montée des régimes autoritaires européens a contribué à façonner certains débats économiques centraux de l’entre-deux-guerres, et de l’après-guerre.

Fin 2017, j’ai achevé ma thèse de doctorat qui retrace l’histoire intellectuelle de l’ordolibéralisme allemand (1932-1950), sous la direction conjointe de l’Université de Lausanne et de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Ma thèse se concentre en particulier sur les fondements épistémologiques et philosophiques de la théorie économique et des recommandations politiques en montrant que le « pouvoir » était un élément clé pour comprendre l’économie politique ordolibérale dans son ensemble.

Plus récemment, j’ai poursuivi mes thématiques de recherche via de nouveaux projets centrés sur la pensée économique française (des années 1930 aux années 1960). Au sein du projet « Expertise et Discipline Économique sous Vichy » (EDEV) conduit avec Nicolas Brisset, nous travaillons à une histoire de la pensée économique et de l’expertise économique sous le régime de Vichy. Nous tentons à la fois d’interroger la manière dont un certain discours économique a appuyé le régime en lui fournissant des fondements « scientifiques », et de comprendre comment ce régime a pu offrir les conditions institutionnelles d’une expertise économique. Avec Thomas M. Mueller ensuite, nous nous intéressons à la naissance de l’économie du bien-être à la française avec une attention particulière pour les travaux de Maurice Allais et les économistes de son entourage (Gérard Debreu et Marcel Boiteux notamment). Je m’intéresse enfin à l’économie générale développée par le philosophe Georges Bataille, et en particulier à la façon dont il s’est rapporté à la pensée économique académique de son temps.

Publications

2021

  • Fèvre, R. (2021). Eucken’s Competition with Keynes: Beyond the Ordoliberal Allergy to the Keynesian Medicine. In Political Economy and International Order in Interwar Europe (pp. 25–57). Palgrave Macmillan.

2020

  • Brisset, N., & Fèvre, R. (2020). The “community of labour” in troubled times (1926–1944): François Perroux’s irrational foundations of economic expertise. The European Journal of the History of Economic Thought, 1–27.

  • Brisset, N., & Fèvre, R. (2020). The Vichy Opportunity: François Perroux’s Institutional and Intellectual Entrepreneurship. Research in the History of Economic Thought and Methodology: Including a Symposium on Economists and Authoritarian Regimes in the 20th Century.

  • Fèvre, R. (2020). The Routledge companion to literature and economics: edited by Matt Seybold and Michelle Chihara, Abingdon and New York, Routledge, 2019, 424 pp.,\pounds 175 (Hardback), ISBN 9781138190870. Routledge.

  • Fèvre, R. (2020). Power as an epistemological obstacle: Walter Eucken’s quest for an interest-proof economic science. Journal of Economic Methodology, 27(4), 330–350.

2019

  • Baranzini, R., & Fèvre, R. (2019). Walras as an ordoliberal? The European Journal of the History of Economic Thought, 26(2), 380–413.

  • Brisset, N., Fèvre, R., & Juille, T. (2019). Les années noires de la “Science de l’Homme”. François Perroux, la Fondation Carrel et l’appropriation de la sociologie. Groupe de REcherche en Droit, Economie, Gestion (GREDEG CNRS).

  • Commun, P., & Fèvre, R. (2019). Walter Eucken, entre économie et politique.

  • Fèvre, R. (2019). The birth of austerity. German ordoliberalism and contemporary neoliberalism. Routledge.

  • Fèvre, R. (2019). L’évolution du concept de concurrence d’Adam Smith à Friedrich Hayek. Regards Croises Sur l’Economie, 2, 24–35.

2018

  • Fèvre, R. (2018). Was Wilhelm Röpke Really a Proto-Keynesian? In Wilhelm Röpke (1899–1966) (pp. 109–120). Springer.

  • Fèvre, R. (2018). Keynes and Eucken on Capitalism and Power. In Power in Economic Thought (pp. 321–347). Springer.

  • Fèvre, R. (2018). Denazifying the Economy: Ordoliberals on the Economic Policy Battlefield (1946–50). History of Political Economy, 50(4), 679–707.

2017

  • Fevre, R. (2017). L’ordolibéralisme (1932-1950): une économie politique du pouvoir [PhD thesis]. Université de Lausanne, Faculté des hautes études commerciales.

  • Fèvre, R. (2017). Le marché sans pouvoir: au c\oeur du discours ordolibéral. Revue d’Économie Politique, 127(1), 119–151.

  • Fèvre, R. (2017). Walter Eucken et Wilhelm Röpke face à la \guillemotleftnouvelle\guillemotright Question Sociale. 3, 209–240.

  • Fèvre, R. (2017). From barter to monetary economy: Ordoliberal views on the post-WWII German economic order. In War in the History of Economic Thought (pp. 218–238). Routledge.

2016

  • Fèvre, R. (2016). Jean SOLCHANY, Wilhelm Röpke, l’autre Hayek: Aux origines du néolibéralisme. Revue Européenne Des Sciences Sociales. European Journal of Social Sciences, 54-1, 277–280.

  • Fèvre, R. (2016). Patricia Commun, Les Ordolibéraux: Histoire d’un libéralisme à l’allemande. Œconomia. History, Methodology, Philosophy, 6-4, 571–577.

2015

  • Fèvre, R. (2015). Du libéralisme historique à la crise sociale du XXe siècle. Revue Économique, 66(5), 901–931.

  • Fèvre, R. (2015). Retour sur le libéralisme conservateur de Wilhelm Röpke. Revue Européenne Des Sciences Sociales. European Journal of Social Sciences, 53-2, 147–190.

2012

  • Fèvre, R. (2012). Serge Audier, Néo-libéralisme (s). Œconomia. History, Methodology, Philosophy, 2-4, 517–522.